Bio

« Édouard Rolland est plasticien, Docteur en « Arts et Sciences de l’Art » de l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne où il est enseignant, et membre extérieur des Laboratoires EPHA (« Esthétique, pratique et histoire des arts ») et AIAC (« Art des Images et Art contemporain », EA 4010) de l’Université Paris-8.

Il vit et travaille à Paris.

Sa thèse soutenue à Paris en 2012 avait pour titre « De la chute. Mise en œuvre et mise en scène dans le processus sculptural ».

Ses installations s’articulent principalement autour la chute, sa mise en œuvre (procédé) et sa mise en scène (sujet), grâce notamment à l’utilisation du ruban adhésif comme médium ; ces catastrophes ironiques sans conséquences, ces accidentels provoqué et scénarisés (ou « laisser tomber positif ») répondent à des dualités telles que destruction et construction, fiction et réalité, hasard et maîtrise, etc.

Son travail de peinture exploite les enjeux du non-déterminé, mettant en œuvre des matériaux qui, associés, peuvent difficilement cohabiter ; hasards provoqués sans contrôle, les craquelures en surface sont des indices du non-choix, de la non-finalité du plasticien qui ne peut avoir le dernier mot sur son travail.

Quant à son travail d’in situ, sa volonté est d’intervenir in situ dans un lieu afin d’en questionner les enjeux et portées, afin de ne pas lui nuire mais, au contraire, d’établir un dialogue entre peinture (aux formes abstraites ou figuratives) et cet espace d’accueil.

En parallèle de sa production plastique, il rédige des articles et autres textes monographiques en lien ou non avec sa pratique, tout en intervenant à la fois à des colloques universitaires et à des conférences, en art et architecture (notamment à propos de Le Corbusier).

D’un point de vue théorique (enseignement, articles, colloques) comme plastique (installations, wall drawings), les enjeux et portées de l’espace d’accueil, ainsi que les considérations sur le dialogue in situ entre art et architecture (avec le ruban adhésif ou l’approche picturale) sont une de ses trames de recherches ».

Hermann Debray


Quelques récentes expositions:

« Résilience », Exposition personnelle, Galerie Marie-Robin, Paris, 2016

« Show Room », Galerie Le Préau 6, Paris, 2014

• « Carte Blanche », Exposition personnelle, pour « Propos d’Artiste » Commissariat d’exposition: Christophe Ménager, Paris, 2013

• « Portraits », Exposition collective, Galerie Le Préau 6, Paris, 2013

• « Group Show », Exposition collective, Galerie S|A|G, Paris, 2011

• « NineEleven », Exposition collective, Galerie Mathilde Hatzenberger, Bruxelles, Belgique, 2011

• « Biennale d’Art contemporain de Cachan », Cachan, 2010

• « Toys », E.N.S.A. Limoges, 2009

« Transposition », Galerie Michel Journiac, Paris, 2009

• « Festival d’Art du Touquet », Touquet-Paris-Plage, 2009

• « Passage(s) », Galerie Michel Journiac, Paris, 2008

• 53e Salon d’Art contemporain de Montrouge, 2008



Quelques récents entretiens:

Entretien avec le romancier Boris Le Roy et le philosophe Marc Crépon, « le pouvoir de la littérature face à la violence » pour l’émission « Signes des temps » par Marc Weitzmann, France Culture, le 13 janvier 2019

Entretien avec les artistes Ann Guillaume et Alexandra Sá, et les architectes Yannick Gourvil, Océane Ragoucy et Emmanuelle Roberties : « Du sol passif et actif mis à contribution en Art contemporain », dans le cadre du projet Art contemporain et Architecture « SOL ! » (22-25 mars 2017), Le 116 – Centre d’Art contemporain, Montreuil, le 24 mars 2017. Entretien diffusé pour l’installation de « SOL ! », Biennale internationale d’Architecture de Lyon, 8 juin – 9 juillet 2017

Entretien avec Catherine Grall (Université de Picardie Jules Verne, Amiens) et Olivier Long (Paris-1 Panthéon-Sorbonne) : « Quand les arts aident à résister à la terreur » par Fabien Trécourt, CNRS Le Journal, le 1er février 2017